Partager
5 février 2021

EMS en difficulté - La Fegems tire la sonnette d'alarme


Si le Covid-19 n’a pas épargné les EMS, ces derniers subissent maintenant de plein fouet les conséquences économiques et financières de la crise sanitaire. Une situation qui inquiète la Fédération genevoise des EMS (Fegems). Elle en appelle aux autorités pour venir en aide aux établissements qui rencontrent actuellement de grandes difficultés économiques.

Après l’urgence sanitaire, les établissements médico-sociaux genevois doivent désormais affronter l’urgence financière, sans même avoir eu le temps de tirer tous les enseignements de l’année écoulée. Financés sur la base d’un taux d’occupation des lits de 98%, les EMS frôlent habituellement les 100%. Depuis quelques mois, cependant, une grande partie d’entre eux peinent à repourvoir les places libres. En raison notamment des réticences légitimes des ainé.e.s à entrer en institution en pleine pandémie, on dénombre aujourd’hui près de 210 places disponibles. Certains établissements enregistrent des taux exceptionnellement bas, chutant de vingt, voire de trente pourcents. Par mois, le manque à gagner d’une place d’EMS non pourvue se monte entre 8'000 et 10'000 francs : autant dire que ces établissements font face à une situation inédite et sont aujourd’hui contraints de solliciter un soutien exceptionnel afin de pouvoir assurer leurs prestations auprès des ainé.e.s...

Lire la suite du communiqué