Partager
16 mai 2018

Renouvellement des effectifs en EMS : bien moins qu’une personne sur deux, à Genève


Samedi dernier, à l'occasion de la journée internationale des soins, le syndicat Unia a annoncé que le secteur des EMS était en proie à un important taux de rotation : une personne sur deux quitterait la profession. Pour la Fegems, ce chiffre n’est pas révélateur du contexte genevois.

Certes, les EMS, qui figurent parmi les principaux employeurs du canton au sein du secteur subventionné, totalisent un nombre de « sorties » de personnel qui, toujours au sein de ce secteur, est comparativement important. Toutefois, ce chiffre est bien loin du 50% annoncé par les syndicats, à Berne, le week-end dernier. Pour Genève, les EMS comptabilisent 485 sorties en 2016, sur plus de 4400 employés. Ce qui signifie à peu près 10% de rotation comprenant les départs naturels, mais également les fins de contrats et les licenciements.

Plus encore, les départs s’expliquent notamment par la pénibilité du travail en EMS et le profil de personnes en réinsertion ce qui peut se solder par un échec.