Partager
31 mai 2018

"La surmédication en EMS - Faut-il s'en inquiéter?"


Y a-t-il une surmédication de confort dans les établissements médico-sociaux (EMS) à Genève? Telle est la question que pose la Tribune de Genève dans son édition du 31 mai dernier.
 

Selon un récent rapport de l’assureur suisse Helsana, un résident en EMS prend en moyenne 9,3 pilules par jour. C’est à peu de chose près deux fois plus qu’une personne âgée vivant à domicile. Président de la Fédération genevoise des EMS (Fegems), Nicolas Walder estime que la surmédication est avant tout un problème de société. Beaucoup de personnes âgées arrivent en EMS en étant déjà «accros» aux médicaments. Le phénomène inquiète néanmoins les acteurs de
la santé. Au-delà de cinq médicaments par jour, le cocktail peut devenir explosif, préviennent des médecins. Ils demandent que la polymédication chez les résidents en EMS soit mieux évaluée. À ce titre, Genève a pris du retard sur les cantons de Vaud, du Valais et de Fribourg, qui se sont dotés de «cercles de qualité» afin d’optimiser la médication.

Lire l'article